29 juillet 2009

ANNUAIRE-BAROMESNIL

BAROMESNIL EN 1866

img708

 

img709

(collection: Jean-Louis DORE)

BAROMESNIL EN 1895.

img263

BAROMESNIL à 30 km de DIEPPE situé à 7 km de EU et à 4 km de Saint-Rémy, dont le nombre d'habitants était de 330 personnes.

img265

Mr ESTANCELIN Louis Charles Alexandre fut le Député-Maire de la commune pendant 29 ans.

LES PRINCIPALES ACTIVITEES

DU VILLAGE.

AUBERGISTE ET TABAC.

Veuve BREUQUE

Le commerce se trouvait sur la place du village, ancien propriétaire Mr MOREL, Mr GROUX.

img266

BAROMESNIL (S-Inf) - Le Café de la Réunion.

Santos opérateur à EU.

Propriétaire BREUQUE-LETOFFE en 1908.

img267

BAROMESNIL. (S-Inf) La Place.

Collect. Houlé à Baromesnil.

Café de l'Union Propriétaire Mr Ch HOULE en 1913.

img584

(collection: Daniel CARPENTIER)

BAROMESNIL

CAFE de L'UNION

MOREL-DUBUC

de gauche à droite:

Jacques BRASSEUR, Pierre MOREL, Claude MALLET.

img268

(collection: DUCAPHIL)

img675

(collection: Daniel CARPENTIER)

Sur la place du village, Mme Marcelle MOREL, Nicolas MOREL, Olivier MOREL, Lucienne CONSEIL.

img269

(collection: DUCAPHIL)

BOULANGER.

Mr BERTHE Gabriel.

LES CAFETIERS

img272

CAFETIER-CHARPENTIER

Mr DUBOIS

Ancienne maison de Mme Alice MACRE.

Rue du Fayel.

(collection: DUCAPHIL)

img273

Café de Mr HARDY.

Maison se trouvant devant l'entrée du château de Mr DECLERCQ.

Rue du Fayel.

(collection: DUCAPHIL)

img274

Café de Mr HOULE.

Se trouvait à côté de la maison de Mr Benoit ALIX.

Rue du Fayel.

(collection: DUCAPHIL)

img275

CHARRON.

Mr Casimir LEMERRE.

Maison en face de l'église.

Rue du Fayel.

(collection: DUCAPHIL)

img276

COIFFEUR.

Mr DORE.

Se trouvait à la maison de Mr TELLIER.

Rue du Tost.

(collection: DUCAPHIL)

COUVREURS

Mr Henry PEQUERY, et Mr TUTIN.

img277

Maçon

Mr Placide SADE.

Maison de Mme BELLEVERGUE.

Rue du Tost.

(collection: DUCAPHIL)

img278

MARECHAL

Mr Jules SEVRY.

Place de BAROMESNIL.

La forge se trouve dans le batiment du fond, on aperçoit à droite la porte d'entrée, aujourd'hui transformée en maison d'habitation.

010

(collection: DUCAPHIL)

img279

Intérieur de la forge du Maréchal Mr Jules SEVRY sur l'ancienne place du village

 

(collection: DUCAPHIL)

img280

TAILLEUR

Mr Gustave PETITEVILLE.

Maison de Mr Lucien LELONG.

Rue du Fayel.

(collection: DUCAPHIL)

img281

TOURNEUR

Mr MAILLARD

016

La maison de Monsieur MAILLARD  tourneur, était aussi la ferme de Madame Angèle MAILLARD donnée a Monsieur André MAILLARD son petit-fils qui était Adjudant/Chef de gendarmerie à la BMS de Rouen venue a la retraite a 45 ans à Baromesnil, ensuite inspecteur betteravier et enquêteur de l'I.N.S.E.E. de Rouen sur la normandie.

Ancienne maison de Mr DUBUC à côté de Mr TELLIER.

Rue du Tost.

(collection: DUCAPHIL)

img866

Mme Angèle MAILLARD et son petit-fils Mr André MAILLARD

Photo prise à l'ancienne ferme en 1916/1917 à côté de Mr DORE (maison de Mr Tellier)

(collection: Francine MAILLARD)

 

 

 

Posté par DUCAPHIL à 22:23 - - Commentaires [5] - Permalien [#]


HISTORIQUE

BAROMESNIL

Canton d'EU

Arrondissement de DIEPPE

Superficie: 798 ha.

Altitude: 124 m

Population 1990: 266 hab.

Habitants: Les Baromesnilois.

Origine du nom: du bas latin mansionile, ancien Français mesnil, qui signifie domaine rural, précédé du nom de personne germanique Bernoldus.

"Bernoumaisnil" cité en 1059 et "Bernoltmaisnil" en 1223.

HISTORIQUE

Donnée à l'abbaye de Foucarmont au XIe siècle, puis à l'abbaye du Tréport au XIIe siècle, l'église a partagé son patronage entre le seigneur du lieu et l'abbaye. La population est de 170 habitants en 1820 et s'élève à 312 en 1886.

img256

EGLISE NOTRE-DAME-DE-LA-NATIVITE.

XVIe-XVIIe siècles

Brique et moellon

Route de Mesnil-Réaume

Enclavé entre les paroisses de Mesnil-Réaume et de Saint-Martin, dont a fait partie le hameau du Tôt, Baromesnil devient une paroisse tardivement - aucune mention n'en est faite sur le pouillé de 1240.

D'après l'abbé COCHET, le choeur date du XVIe siècle et la nef en pierre blanche de 1660 environ. Mais la nef et le portail ont été depuis reconstruits.

img257

BAROMESNIL L'Eglise.

Imp. C. Legrand à Blangy-sur-Bresle. N°346

012

(collection: Ducastelle Philippe)

SAINT LOUIS

Début du XXe siècle

Maitre verrier:

Chantrel Grisaille Chevet Église Notre-Dame de-la-Nativité.

Les quatre verrières du choeur sont un don de la famille LAMBERT de BAULIEU. Les sujets choisis représentent les patrons des donateurs: sainte Anne instruisant la Vierge, sainte Paule soignant les malades et Saint Louis avec, au bas, les armes d'Orléans et de Belleville.

D'après l'abbé LEGRIS, on pourrait y reconnaître des portraits de la famille.

img258

BAROMESNIL (S-Inf) - L'Église.

Santos Opérateur à EU.

img270

(collection: Ducastelle Philippe)

img259

BAROMESNIL - L'Église.

Santos à EU.

(collection: Ducastelle Philippe)

324

La superbe grille du château de BAULIEU n'existe plus?? par contre la végétation.

(collection: Ducastelle Philippe) 30.07.2009.

017

(collection: Ducastelle Philippe)

SAINT VIVIEN REFUSANT L'EPISCOPAT

Début du XXe siècle.

Maître verrier:

Chantrel Grisaille

Nef côté sud Église Notre-Dame-de-la-Nativité.

Les armes au bas du vitrail sont celles des donateurs: la famille de CLERCY. Saint Vivien est le saint patron du comte Vivien-Joseph de CLERCY, mort à BAROMESNIL le 28 août 1936.

img260

BAROMESNIL (S-Inf) - Interieur de l'Eglise.

Santos op. à EU.

img261

BAROMESNIL. - Intérieur de l'Église - Fête de Jeanne d'Arc, 28 Avril 1912.

Santos. à EU.

TOMBE DE CHARLES ESTANCELIN

Début du XXe siècle

320

(collection: Ducastelle Philippe)

CHARLES-LOUIS ESTANCELIN.

Général de l'Armée Auxiliaire,

Chevalier de la Légion d'Honneur,

Grand Croix de l'Ordre d'Isabelle la Catholique,

Commandeur de l'Ordre de Charles III  d'Espagne,

Grand Croix du mérite Civil de Bulgarie,

Décédé à BAROMESNIL,

LE 13 Avril 1906,

A l'age de 82 ans.

Pierre cimetière

Près des sépultures de la famille de CLERCY se trouve la tombe de Charles-Louis ESTANCELIN (1823-1906). Maire de la commune de BAROMESNIL pendant vingt-neuf ans et député de l'arrondissement de DIEPPE, il est un fervent défenseur de la monarchie, de la religion et des agriculteurs.

Hommage de monsieur Paul BIGNON.

En 1906, Paul Bignon prit la parole aux obsèques de Louis Charles Estancelin, maire de Baromesnil. Issu d'une ancienne famille normande, neveu du lieutenant Général des forêts, régisseur du domaine de Louis Philippe et du Duc d'Orléans et qui se nommait également Louis Estancelin, il avait fait, à la fin du siècle dernier, l'inventaire des ruines gallo-romaines du Bois-l'Abbé. Louis Charles Estancelin, républicain libéral déclaré, sous un régime qu'il supportait, était royaliste  convaincu. Paul Bignon dont on n'ignore pas l'option politique fit cependant un chaleureux éloge du grand Français qu'il fut. Brillant combattant lors de la retraite française après la prise de Paris par les Allemands en 1870, Estancelin fut nommé Général par Gambetta pour continuer la lutte. Il était partisan du comte de Chambord et s'était rallié aux Orléans à la mort de ce dernier.

img264

Chasse de Mr Charles ESTANCELIN au bois du Tost en 1899, au centre de la photo le Général ESTANCELIN Député-Maire de la commune de BAROMESNIL.

Par ailleurs, il est le neveu de Louis ESTANCELIN, à qui l'on doit les premières fouilles du Bois-l'Abbé , site archéologique en bordure de forêt d'Eu, et l'ouvrage L'HISTOIRE DES COMTES D'EU, publié en 1828.

Louis ESTANCELIN (31/7/1777-28/2/1858 (Eu) était inspecteur des Forêts du Domaine du Duc d'Orléans. Il avait épousé Marie Charlotte Le Fournier d'Yauville (dcd le 22/2/1823).

D'après les registres d'état civil de Eu "Marie Charlotte Le Fournier d'Yauville (dcd le 22/2/1823), épouse de Louis Estancelin était la fille de François Marie Le Fournier d'Yauville, (dcd en 1823) et Antoine Louise Bourlet domiciliée dans l'Yonne.

(Source: Madame Françoise Lallemand)

img262

BAROMESNIL

Patronne la Ste Vierge

Bernonmesnil (1059) - Le Mesnil de Bernon; N.D. de Bernonmesnil (1409); Bernomesnil (1503); En 1740, quelques-uns disent encore Bernon Mesnil (Toussaint-Duplessis).

img702

Enclavé entre les paroisses de Mesnil-Réaume et de Saint-Martin, dont dépendait le hameau du Tôt, Baromesnil devint une paroisse assez tard. Il ne figure pas encore sur le pouillé de 1240.

La population, de 170 habitants en 1820, s'est élevée en 1922 à 267.

Le choeur est du XVe siècle, d'un type assez fréquent dans nos églises rurales. De peu d'élévation, construit en marne, à chevet polygonal régnant sous les fenêtres. La nef que l'Abbé COCHET a connu était aussi en pierre blanche; il la datait de 1660 environ.

"Le portail, ajoutait-il, a été nouvellement fait afin d'agrandir l'église réduite aux proportions d'une chapelle".

Nef et portail ont été reconstruits aux dernières années du siècle passé. La pierre blanche est entrée pour partie dans le mur nord; le pignon de l'ouest, en brique, est semé entre les rampants de croix en pierre blanche.

Les vitraux, donnés par les familles nobles du pays, se reconnaissent aux armoiries placées au bas.

017

(collection: Ducastelle Philippe)

Fenêtres supérieures de la nef, de CLERCY: de sinople à la fleur de lys d'or.

Les quatre verrières du choeur sont un don de la famille Lambert de BAULIEU. Les sujets choisis sont les patrons des donateurs: on pourrait y reconnaître des portraits de famille.

010

(collection: Ducastelle Philippe)

A droite, Sainte Anne instruisant la Sainte-Vierge. Deux écussons accostés:

Le premier parti au premier d'argent au chevron de gueules accompagné de trois étoiles de même, qui est Lambert de BAULIEU: au deux de sable à la croix d'argent chargée de cinq fermaux de gueules, qui est de MONSURES.

 

003

(collection: Ducastelle Philippe)

Le second, de gueules au château de trois tours couvertes et pavillonnées de même, coupé d'azur au cep de vigne d'or soutenu d'un croissant d'argent cantonné en chef de deux étoiles de même, qui est Chastelain de THEROUANNE(1).

Même armoiries à la première fenêtre de droite, Sainte Paule soignant les malades. Écartelé, au premier Lambert de BAULIEU, au deux de MONSURES, au trois gueules à la croix pattée cerclée de gueules, format TAV au milieu, qui est d'Auzanet (2).

Fenêtre de gauche, écusson parti de BAULIEU et de MONSURES.

012

(collection: Ducastelle Philippe)

A la fenêtre de Saint Louis du sanctuaire, des éléments divers semblent être entrés dans la composition des armoiries. L'écusson de droite porte les armes de la famille d'Orléans, trois fleurs de lys, surmontées du lambel. Celui de gauche, d'azur au sautoir d'argent, cantonné de quatre aiglettes au vol abaissé d'or (de Belleville) pose sur une croix de Saint Louis entre les branches de laquelle émergent des fleurs de lys. Surmonté d'une couronne fermée, il est encadré du cordon de l'ordre, en bas duquel on retrouve la croix avec devise :

"si omnes ego non".

L'Abbé COCHET a vu dans l'ancien beffroi une cloche fondue en 1782 par un fondeur de Beauvais, GIRARD, et bénite par le curé messire Jean DOINET. La cloche actuelle date de 1857 et porte cette inscription: Fruit de la généreuse piété des fidèles de la paroisse, j'ai été, l'an de grâce 1857, bénite par Méssire Adolphe VANIER, curé doyen d'Eu, et nommée Louise Alexandrine Amédée, par Louis Charles ESTANCELIN, ancien représentant, grand croix d'Isabelle la Catholique, commandeur de l'ordre royal de Charles III d'Espagne, et par louise Élise Joséphine de MONSURES, dame de BAULIEU".

M. Thomas curé - M. BOUFFART Maire - M. Laurent VAIN, trésorier de BAROMESNIL. CARTENET père et fils fondeur à Guetteville, canton de St Valery-en-Caux. Ornements: Crusifix tenu par un ange et entouré d'angelots - Evêque en mître et en crosse.

(1) Famille originaire de la Champagne.

(2) Originaire de la Souterraine, en Limousin.

Monographie eudoise, par l'Abbé A. LEGRIS

Editions Les Amys du Viel Eu, 1986.

 

Posté par DUCAPHIL à 19:57 - - Commentaires [2] - Permalien [#]