LE 24 JUIN 1944

UN MITCHELL II DU SQUADRON 320 HOLLANDAIS

SE CRASH PRES D'HEUDELIMONT 

Objectif: Château d'ANSENNES.

loohuizen-crew-rv-w800

 

 

1944-06-24-Loss of Mitchell FR204 (Loohuizen)

Château d'Ansenne is not easy to find today. Author could not find a castle with that name. However, there is one and only one hamlet in France called Ansennes, about 20 km Southeast of the crash site, and in the outskirts of this hamlet there is only one castle.

http://aircrewremembered.com

 

SQUADRON 320 b25-1

Mitchell du Squadron 320.

- L'avion a été abattu par la flak . Un coup direct dans le moteur gauche, puis l'aile qui se brise. Les quatre hommes d'équipage, Hollandais, sont tués, ils seront inhumés au cimetière de St Rémy-Boscrocourt, leurs corps seront rapatriés en Hollande après la guerre.

img900

Lieu du crash.

(source: Mr Jacques CAHON)

022

023

025

026

L'équipage du Mitchell II FR204 - codé NO-S.

Pilote: F/O Alfonso J. Loohuizen, Copilote: F/O Joost Sluis, Radio/Mitrailleur: Sgt Julius A.M.A. Hielckert, Mitrailleur: Cpl Henri J. Keppler.

(source: Laurent VITON)

Récits:

Le 24 juin 1944, un Mitchell II, du Squadron 320, s'écrase à la sortie de Heudelimont en direction de Saint-Sulpice, à gauche, sur le flan du coteau, près du bois des Coudres et de la Vallée Tournée. L'avion a été touché par la Flak lors de l'attaque d'un site de V1. A la suite d'un coup direct dans le moteur gauche, l'aile s'est brisée. Les quatre membres d'équipage, tous hollandais sont tués. Leurs corps, récupérés par l'occupant, sont amenés dans un chariot sur la place de la mairie et déchargés au croc, à une heure où tous peuvent assister à cette scène, y compris les enfants.

Les quatre aviateurs "paient pour la destruction de la voie ferrée: avant le crash, ils ont largué leur dernière bombes au-dessus des rails.

Le pilote: F/O Alfonso LOOHUIZEN, Copilote: F/O Joost SLUIS, Radio-mitrailleur: Sgt Julius HIELCKERT, Mitrailleur: Cpl Henri KEPPLER, son inhumés au cimetière de Saint-Rémy. Un hollandais, parent de l'un d'entre eux, contacte Edouard HESSE, officier de réserve et lui demande de faire réaliser, avec les débris de l'avion, quatre croix pour les sépultures. La tâche est confiée à Adalbert. Après la libération, les corps seront rapatriés en Hollande.

(source: Saint-Rémy-Boscrocourt  Mémoire et vie du village Tome II - 1938/1950)

____________________________

Attaque du château d'ANSENNES.

- Objectif: Château d'ANSENNES.

Le déroulement du raid.

Un avion du Squadron 320 (P) n'ayant pu décoller à cause d'ennuis d'interphone, seuls 11 B25 de cette formation prendront la direction du Nord de la France suivi de 12 B25 du Squadron 226.

L'entrée sur les côtes de France au niveau de Tocqueville-sur-Eu se fera sans incidents mais très vite, la DCA de gros calibre va ouvrir le feu.

Ce qui correspond à des tirs de DCA lourdes, modérée mais souvent considérée très précise dans la région Est de Tocqueville - St Sulpice-sur-Yères - Sud de St Rémy-Boscrocourt et l'irréparable va alors se produire.

Dans le ciel bleu sans nuages qui se constelle de ces terribles petits flocons noirs, soudain, l'un de ces gros obus de flak explose au niveau du moteur gauche de l'un des bombardiers.

Le bimoteur, brutalement déséquilibré, quitte soudain la formation... Laissant derrière lui une traîné de feu et de flammes, dans le hurlement sinistre de ces avions en perdition, le B25 "Mitchell II" poursuivant sa trajectoire vers l'Est, plonge alors vers le sol, totalement désemparé.

Tout s'est passé très vite. Personne n'a rien pu faire. Aucun parachute ne sera aperçu. Quelques dizaines de secondes encore et la-bas, au loin, le bimoteur va se désintégrer sur le sol de France dans une énorme déflagration. Personne n'a eu le temps de sauter en parachute.

Le bombardier qui vient d'être abattu par la DCA appartenait au Squadron 320 de la RAF. C'était le B25 Mitchell II FR204 - S - NO des forces néerlandaises de la Royal Air Force.

Quatre hommes d'équipage se trouvaient à bord.

Pilote: Lt A.J. Loohuizen.

Navigateur: Lt J. Sluis.

Opérateur/radio/mitrailleur: Sgt Hielckert.

Mitrailleur: Cpl H.J. Kepler.

Le bombardier du Squadron 320 a été vu être atteint par cet obus de flak à la position M 39 75 (Grid Ref) ce qui correspond à une position située juste à l'Est de la route du Tréport à Dieppe au Nord du village d'Assigny. Le lieu de son crash sera estimé se situer à M 45 75. En fait le bombardier s'écrasera sur le territoire de la commune de St Martin-le-Gaillard.

Si les tirs de DCA, modérés mais précis, semblaient venir d'un petit bois situé à M 47 72, dans la réalité le tir de ces canons de gros calibre vont poursuivre un certain temps la formation des bimoteurs qui volent alors à environ 3300 mètres d'altitude.

Sous l'impact de l'obus, plusieurs pièces de métal du B25 FR204 ont volé au loin atteignant le B25 Mitchell II - J - NO de ce même Squadron 320 au niveau de son aile gauche. Sous le choc et par réflexe, l'officier de bombardement de ce B25 a largué ses 8 bombes de 500 livres inertes.

(source: LA GUERRE AERIENNE DANS LE NORD DE LA FRANCE - Jean-Pierre DUCELLIER - Editeur: F. PAILLART - Abbeville)

(A SUIVRE)